L’avenue William Ponty Dakar: Images irréelles d’une autre vie

Lundi 12 mai, dans l’après-midi, une simple traversée de l’avenue William Ponty, non Georges Pompidou, a ramené beaucoup de connaisseurs de la grande ville de Dakar au circuit calme tranquille des années 1970-80. Comme dans un film, le rêve d’une certaine époque illuminait les pensées de certains passants… A l’époque où cette avenue colorée et ouverte sur tous les mondes, n’avait encore rien à envier à certaines grandes avenues new yorkaises, françaises ou italiennes pour parler de genre d’urbanisme.

normal
Ponty

Au bout d’une trentaine d’années, tout ce petit charme était sans nul doute passé de mode. Traversée par les incohérences d’un mal être urbain, la rue était laissée aux venants de l’exode. Aux débrouillards et errants en tout genre qui se payaient même le plaisir de dormir sous les galeries d’immeuble pour se réveiller subitement avec le lever du jour dans un état plus ou moins dément en voyant la rue se « lever ».

Le Dakar des nostalgiques qui ne se lassaient pas de se rappeler les belles choses qui existaient encore sur cet espace, pouvait se dessiner à chaque conférence, forum, réunions sur l’urbanisme et l’architecture. Mais, rien n’y a fait. « Le Café Ponty » avait disparu. La Librairie « Afrique levant », où un jour, un livre de Michel Rocard et Daniel Lenègre avait fait rêver nombre d’étudiants sur la géographie et l’économie de l’Europe ainsi que sur le rôle des multinationales.

ponty
Ponty

Le Pompidou et Le Bruxelles avec les viennoiseries qui en faisaient saliver d’amour les promeneurs du soir n’étaient plus là. Le passage Nehmé était enfoui dans l’ordinaire de la capitale envahie. Quid des restaurants de classe comme Chez Momo, le Cinéma Le Plaza. Dans cette belle avenue où la chance a été un jour de rencontrer dans le nuit tombante, Lucio Lara, un des héros de la révolution angolaise de passage à Dakar, il n’était pas rare de croiser dans un café, des écrivains, cinéastes, jeunes architectes en quête d’exotisme ou d’inspiration qui passaient du temps avec les copains.

Henry Lopes, écrivain et ancien ministre de Ngouabi, qui ne pouvait se passer de cette promenade après ses conférences au centre culturel français, étaient de ceux-là. Tout comme François Belorgey croisé un soir, après son départ de Dakar pour le Congo (Kinshasa). C’était cela l’avenue Ponty. Un boulevard où les petits embouteillages permettaient autour des petits arrêts de bus, de voir que la vie ne se déroulait pas seulement au sol et qu’il y avait au-dessus au niveau des immeubles, des œuvres décoratives qui ont fait le charme du centre-ville. Plaza et Vog étaient des salles mythiques.

Le septième art voulait dire quelque chose pour le visiteur. Et, tout cela inconsciemment ajoutait au charme de la cité pour le touriste d’affaire de passage à Dakar. Le visiteur qui pouvait se passer des frayeurs qu’ils pouvaient avoir en se faufilant entre les abris en bois, les barres de fer et les tôles encastrées dans du béton de fortune qui avaient fin de prendre la rue.

 

 

Mame Aly Konte

Un commentaire sur “L’avenue William Ponty Dakar: Images irréelles d’une autre vie

  1. Merveilleusement raconté, vous avez l’art de la description de ces lieux que j’ai connu en 1955/56, mais que reste-t-il aujourd’hui ? je reviens souvent au Sénégal et je suis tellement déçu de voir Dakar dans l’état de décrépitude. Il me reste les souvenirs ou il faisait bon de parcourir l’Avenue Ponty ou le soir on pouvait vivre des instants merveilleux car la vie y été présente, ou l’on pouvait aller au restaurant où un orchestre animée la soirée, faire des rencontres, échanger dans une cordialité bienveillante et de tolérance. Aujourd’hui le visiteur ne fréquente plus ces lieux car il n’y a rein d’intéressant …on n’y rencontre que ces quelques anciens comme moi à la recherche d’un passé perdu sans pouvoir échanger quelques mots. Dakar une ville du passé sans avenir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :